Présentation de la commune

La commune de Saint-Ignat

• Code postal : 63720
• Population 920 habitants (données 2020)
• Superficie : 1537 hectares

La Commune est composée de six villages :

Saint-Ignat,
Buxerolles,
Champeyroux,
La Côte Rouge.
Tyrande,
Villeneuve l’Abbé,

Saint-Ignat, Le Bourg

A l'origine, probablement au moyen-âge, Saint-Ignat est un tout petit fief de quelques maisons blotties autour d'un château fort, construit à l'emplacement actuel de l'égilse. De celui-ci, il ne reste que les deux tours de sa chapelle qui, aujourd'hui, encadrent le clocher et quelques pans de murs au nord du côté de la rue des Douves.

Le village de Saint-Ignat se caractérise  par ses rues larges, rectilignes et symétriques en forme d'étoile à sept branches reliant les villages alentours: Surat, Les Martres sur Morge, Champeyroux, Villeneuve l'Abbé, Buxerolles, Maringues et Tyrande.

A la fin du 18ème siècle, il devient le chef-lieu de la commune, étant le hameau le mieux placé au centre géographique de tous les villages. Il culmine à 308m et domine toute la plaine et les marais alentours.

Au fil de son évolution le bourg s'étend sur sa partie sud. Face à l'église se dresse la mairie. A l'arrière de celle-ci sur le site d'un ancien couvent dont il ne reste qu'une reproduction de la grotte de Lourdes se trouve la salle polyvalente qui permet d'accueillir de nombreuses manifestations associatives.

Le bourg comptait 195 habitants au dernier recensement de 2020.

Buxerolles

Son nom n’a cessé d’évoluer dans le temps : Buxerias, Buxerianis, Buxerolite, Buxeralas, Bicharla… mais son étymologie évoque un champ de buis. Buxerolles est arrosé sur toute sa longueur par la Morge.

Terre céréalière, Buxerolles possédait son propre moulin à eau et on venait de loin pour y faire moudre son grain. Peuplé de cultivateurs, tous craignaient, comme dans les autres villages de Limagne, les invasions de pilleurs. De nombreux souterrains attestent de la volonté des habitants de se protéger, et de protéger leurs biens et leurs récoltes. Buxerolles a dépendu dans un premier temps du fief de Montgacon, puis de Saint-Beauzire. C’est en 1788 que le village obtient son rattachement à la commune de Saint-Ignat. Les terres généreuses permettent à certains propriétaires de prospérer et beaucoup d’entre eux font construire de magnifiques pigeonniers, signes de richesse. Il en subsiste encore quelques-uns. Une des cultures principales en 1900 était le chanvre, utilisé pour ses fibres, en papeterie notamment.

Buxerolles compte aujourd’hui 80 habitants, contre 95 en 1990.

Pour plus de détails sur l’histoire du village, vous pouvez consulter les bulletins municipaux (rubrique …) de 1992 (p.3 à 28).

Champeyroux

Le village est situé à l’ouest de la commune de Saint-Ignat, à 3km environ d’Ennezat.
On trouve des traces de l’existence du village de Champeyroux  aux environs de l’an 212.

A notre connaissance, aucune autre commune ni hameau important ne porte le nom de Champeyroux.

A l’époque féodale se dressait un château fort dans le village, détruit depuis. Jusqu’au début XXème siècle le village regroupait de nombreux artisans  et commerçants. C’est en 1936 que l’école communale de Saint-Ignat ouvre ses classes à Champeyroux. Aujourd’hui encore l’établissement scolaire se trouve dans le hameau.

Le village comptait 320 au dernier recensement de 2020.

La Côte Rouge

Fait atypique, le village s’étend sur 3 communes : Saint-Ignat, Saint-Laure et Maringues.

En 1990, on comptait 15 habitants ; celui de 2020 en dénombre 70.  La partie du village construite sur la commune est la plus petite et la moins dense en population.

C’est le seul village de la commune qui n’est pas traversé par une route départementale.

Tyrande

L’origine du village de Tyrande remonterait aux environs de l’an 550. Le village de Tyrande s’étend sur 285 mètres direction est-ouest et 370 mètres direction nord-sud. Il est à 306 mètres d’altitude.

Il compte 120 habitants au dernier recensement de 2020.

Tyrande ou Tirande ?
L’orthographe de Tyrande a changé de nombreuses fois au cours de l’histoire. De nos jours, les 2 façons d’écrire sont toujours correctes.

Villeneuve l'Abbé

Villeneuve l’Abbé s’étire le long de la Morge et de ses bois ; il est probablement le village le plus récent de la commune de Saint-Ignat, d’où la première partie de son nom, et on retrouve son existence dès le Ve siècle. Un monastère (ou parfois nommé abbaye ou prieuré) y était construit, ce qui lui a donné bien plus tard la deuxième partie de son nom. Détruit au XIe siècle, les habitants se servirent des pierres pour construire leurs maisons. Seule une chapelle avait été reconstruite, et finira par être démolie au XXe siècle. 

Le village et ses terres ont vu de succéder de nombreux suzerains, et ont même été une enclave bourbonnaise. Rattaché à Saint-Beauzire, puis à Saint-Laure, c’est à la fin du moyen-âge que Villeneuve a définitivement intégré la commune de Saint-Ignat. Le saint patron du hameau est Saint-Abdon, un kurde convertit au christianisme, persécuté et tué par les romains vers 250 après J.C., saint patron des vignerons.

Villeneuve a longtemps été une terre viticole, chacun possédant un lopin de vignes. Mais la majeure partie de ses habitants tiraient leurs revenus de l’agriculture, comme beaucoup d’autres villages de Limagne. Le village a grossi peu à peu, et continue encore son développement. On dénombre environ 155 habitants en 2020, contre 69 en 1990.

Pour plus de détails sur l’histoire du village, vous pouvez consulter les bulletins municipaux (rubrique …) de 1986, 1991 (p.5 à 38), 1996 (p. 6 à 33).

La Morge

Cette rivière traverse notre commune sur sa plus grande longueur.
Elle chemine à travers 4 des 6 villages de la commune de Saint-Ignat : Champeyroux, Villeneuve l’Abbé, Buxerolles et la Côte Rouge.

Elle prend sa source à Lachamp, lieu-dit de la commune de Manzat. Elle chemine sur environ 70 km.
C'est un affluent de l'Allier avec laquelle elle conflue à Vialle sur la Commune de Luzillat.

Un moulin situé à Buxerolles et un autre à Champeyroux fonctionnaient grâce à son courant.
A Buxerolles des vannes servaient à détourner son courant pour alimenter le moulin.

Les pompiers

Le Centre d'Intervention

Chef de Centre : Jean-Pierre Bellan

Cette caserne regroupe une quinzaine de pompiers des 3 communes : Saint-Ignat, Surat et Saint-Laure.

Elle est installée dans un bâtiment rénové en 2009 et inauguré en 2010.
Elle porte le nom de l'ancien Maire "Robert Palmier" qui avait beaucoup oeuvré pour que naisse ce regroupement de casernes.

Les manoeuvres ont lieu une fois par mois et regroupent tous les pompiers pour la formation continue des premiers secours et incendies.

Vous avez plus de 16 ans et vous souhaitez rejoindre de Centre de Première Intervention de Saint-Ignat / Surat / Saint-Laure, prenez contact en Mairie.

L'école

L’école communale est située à Champeyroux. Elle accueille les enfants en maternelle (de Petite Section à Grande section) et en primaire (du CP au CM2).
4 enseignants et 4 agents communaux d’école se répartissent pas loin de 100 enfants issus des 6 villages de la commune et de la commune voisine Surat  qui n'a pas de petite et moyenne section (dans le cadre d'une convention),

Construite en 1955, l’école, a été agrandie et rénovée en 2002 et 2013 en fonction de l’évolution de ses effectifs. Les classes sont équipées d’ordinateurs, de tableaux numériques ...
L’école dispose également d'une salle de réfectoire et d'un service de garderie.

Pour plus de renseignements vous pouvez vous reporter à la page dédiée à l’Ecole.